Jeudi 22 Novembre 2018 à 19h00

“La passion de la famille Barton pour le Vin se reflète dans l’élégance et la constance de ce merveilleux cru enraciné sur ce terroir mythique de Saint-Julien dans le Médoc”
L’histoire débute en 1821, lorsque Hugh Barton, irlandais de souche et négociant en vin à Bordeaux, fait l’acquisition de Château Langoa à Saint-Julien et d’une parcelle de Léoville en 1826 qu’il renomma Léoville-Barton.

Dans la lignée de Hugh Barton, trois générations lui succédèrent à la tête des deux vignobles bordelais, mais ils passèrent la majeure partie de leurs vies plus en Irlande qu’en France. Il appartint à Ronald de devenir le premier Barton depuis Hugh à prendre en mains les intérêts bordelais de la famille. Ronald naquit à Londres en 1902. Il arriva à Bordeaux en 1924 et manifesta rapidement un vif intérêt pour les affaires de la maison de négoce de vin à Bordeaux ainsi que pour les vignobles de Langoa et Léoville, situés à Saint-Julien. Il veilla à leur destinée jusqu’à sa mort en 1986, non sans en avoir fait don en 1983 à son neveux Anthony, présent à ses côtés depuis 1951. En effet, Ronald n’a pas eu d’enfant et a désiré passer la main à un membre de sa famille pour conserver le domaine légué par son ancêtre.

Depuis 1986, Anthony Barton vit au Château avec son épouse Eva, originaire de Copenhague. Ils ont été rejoint en 1978 par leur fille Lilian, âgée alors de 22 ans. Pendant plus de 30 ans, ils se répartissent les responsabilités entre l’affaire de négoce “Les Vins fins Anthony Barton” et les vignobles de Saint-Julien. Aujourd’hui Lilian a pris le relais de son père, rejointe à son tour par ses deux enfants, Mélanie et Damien.

Le vignoble de Léoville-Barton est situé au coeur du terroir de Saint-Julien, sur l’une des plus belles croupes de graves garonnaise, face à la gironde. Les 50 hectares de vignes reposent sur un sous-sol argilo-graveleux, où s’enracinent 74% de Cabernet-Sauvignon, 23% de Merlot et 3% de Cabernet-Franc, avec une densité de plantation très élevée, 9100 pieds à l’hectare. L’âge moyen du vignoble avoisine les 40 ans et la plus ancienne parcelle date de 1953.

L’environnement et la protection des vignes est un sujet majeur au Château Léoville-Barton car depuis 2012 plus de 12% de la surface de la propriété est conduite en agriculture biologique. Cette surface s’accroît année après année.

Lors du classement historique de 1855, Léoville-Barton sera distingué au rang de “Second Cru Classé”

“Léoville-Barton offre la quintessence absolue du Grand Vin, défiant le temps. Suivant les millésimes, on s’accorde à lui trouver les accents suaves et terreux de Saint-Julien ou la rectitude épicée de Pauillac. Sa robe souvent dense et profonde laisse apparaître la pureté du violet dans sa jeunesse, puis avec le temps, un merveilleux pourpre impérial. La richesse de sa sève est cernée par une élégance et une signature tannique propre au cru. Dense, profond, stylé, Léoville-Barton tapisse le palais et charme pour le bonheur des dégustateurs, les papilles avec la plus grande subtilité”.

Au programme de cette soirée exceptionnelle

Château Léoville-Barton 2012-2005-2004
Château Langoa-Barton 2011-2007
Château Mauvesin-Barton 2014

Dégustation suivie d’un dîner

Château Mauvesin-Barton 2011
Château Langoa-Barton 2009
Château Léoville-Barton 1999