Saint-Emilion2018-06-22T14:16:05+00:00
SAINT-EMILION

Saint-Emilion, Grand Cru classé
Comme à son habitude, Château Fombrauge offre un vin très séducteur, au nez dévoilant des notes torréfiées, de fruits noirs, d’épices, de moka et même de chocolat noir.
La bouche est d’une magnifique pureté aromatique, la trame tannique se montre fine et policée, le style est gourmand et velouté, tandis que la finale exhale de merveilleuse séquences de fruits noirs, de réglisse et de chocolat. Bernard Magrez nous offre à nouveau un Saint-Emilion élégant et raffiné.

prix : 19,50€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 12 bouteilles)

Ma cotation : 16,5/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

L’Une des Grandes réussites du plateau calcaire de saint-émilion, toujours dans la minéralé et l’élégance propre au cru.
BeauSéjour-Bécot reflète bien la minéralité de son terroir, une vibrante signature calcaire qui donne beaucoup de vie au vin. Celui-ci se pare d’une robe très attirante, profonde et brillante, il développe un nez riche et intense qui diffuse des notes de crème de fruits noirs, d’épices et de menthe poivrée. La texture en bouche est de grande maturité, raffinée, profonde et racée, la trame tannique dégage une merveilleuse tension, c’est serré et précis, mais non dénué de velouté, de soyeux, et surtout de séquences juteuses de cerises noires qui tapissent agréablement les papilles. La finale se pare d’une belle empreinte minérale.

Mon Coup de Coeur à Saint-Emilion !

prix : 47,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 18/20

Saint-Emilion Premier Grand Cru classé

Stéphane Derenoncourt a produit pour le Comte Léo de Malet, un La Gaffelière 2017 de toute beauté, reflétant bien les origines de la côte argile-calcaire de Saint-Emilion où sont enracinés les vignes de ce Premier de l’appellation. Le nez est très complexe, séduisant par ses arômes de moka, de cassis, de griotte et d’épices. En bouche, c’est la fraîcheur qui prime, grâce au fort pourcentage de Cabernets-Francs, un raffinement à l’état pure, avec une séduction et un charme fou et une étoffe rarement atteinte. Ses tanins sont merveilleusement ciselés, sa texture est grasse et ample, son fruité empreint de fruits noirs enrobés par de belle épices et sa minéralité en fin de bouche en font un vin de grande pureté. A souligner le très bon positionnement de prix pour ce Premier Grand Cru Classé !

Coup de Coeur du millésime 2017 !

prix : 54,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 12 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

Un Angélus à la robe noirâtre, sans doute par l’apport important de Merlots (70%) sélectionnés sur les sols argileux du vignoble d’Angélus qui offrent une couleur extrêmement profonde. Ce millésime 2017 dévoile un nez sur de belles senteurs de fruits noirs, de cerise, de fumé, d’épices, de moka, de cacao. La bouche reflète une magnifique élégance, un très bel éclat de fruit, un grain de tanin de grande finesse donnant une sensation de velours et de cachemire à l’ensemble. Le croquant des Cabernets-Francs magnifient ce très beau millésime d’Angélus, apportant une magnifique fraîcheur en bouche et un côté très séduisant. La finale s’étire et semble très longue.

prix : 300,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion, Premier Grand cru classé

Château Bélair-Monange possède avec son voisin illustre Ausone, le plus beau terroir de l’appellation, des calcaires à astéries sur le célèbre plateau et des argiles bleus sur calcaire dans le vignoble situé en côte. Depuis l’acquisition par la famille Moueix, ce cru n’a cessé de progresser ! Avec ce millésime 2017, oserait-on dire qu’il est au sommet de son art ? Je confirme volontiers par l’affirmative pour son niveau de qualité et je vous dirai également qu’il y sera entièrement lorsque le prochain classement des vins de St Emilion le consacrera au rang de St Emilion Premier Grand cru classé A. C’est le rêve de Christian Moueix et une place bien méritée !

Ce 2017 est impressionnant par sa fraîcheur, le nez est très délicat, dévoilant un fruité éclatant, riche de sa palette de fruits rouges et à l’agitation, marqué par une minéralité très présente. La texture en bouche est tendue, précise, de grande pureté, les tanins sont incisifs et ciselés, rehaussés par une acidité qui donne une merveilleuse vibration à l’ensemble. Ce Bélair en impose par sa classe, sa profondeur et par sa finale athlétique, très minérale, ce qui lui procure une dynamique crayeuse.

prix : 115,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé” A

Voici ce que me racontait Pierre Lurton lors de ma visite à la propriété en avril dernier : “Un véritable travail d’orfèvre pour élaborer ce Cheval-Blanc 2017 ! Du fait de sa situation géographique, le vignoble n’est impact qu’à 30% lors des gelés d’avril 2017. Après le traumatisme d’un tel évènement, les équipes de la propriété décident de réagir aussitôt sur les zones concernées, et chaque pied gelé est marqué et taillé une seconde fois afin de favoriser le démarrage d’une seconde génération de raisins. Ainsi sur certaines parcelles nous avons, fait exceptionnel, procédé à deux récoltes : l’une issue de la première génération de grappes et l’autre issue de la retaille et donc de la seconde génération. Ces deux récoltes au sein du même rang de vignes sont parfois distantes de 16 jours. La grande majorité des raisins de deuxième génération est récoltée à parfaite maturité et intègre les assemblages de Cheval-Blanc”.

Un Cheval-blanc à la robe profonde, aux reflets violacés, aux arômes intenses de fruits où se mêlent les fruits rouges et les fruits noirs, tel que la cerise, la framboise et le cassis. Comme à son habitude Cheval dévoile des notes florales de violette, puis parsemé de senteurs de moka, de torréfaction, de grain de café et de poivre noir.
Beaucoup d’ampleur en attaque de bouche, le vin s’étire sur la longueur, longiligne, le touché de bouche est charnu, la texture éclatante de fraîcheur et de pureté, les tanins serrés, incisifs, tendus, corsetés par une magnifique acidité.

prix : 475,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

Un Canon La Gaffelière au profil très sérieux, dévoilant un nez sur la minéralité, le graphite, les fruits noirs, les baies sauvages de sureau, sans oublier la touche de poivre noir. Le nez de ce merveilleux St Emilion situé en pied de côte sur un terroir argileux, est complexe et très attirant. La bouche est éclatante de fraîcheur, la matière est serrée, droite, avec une trame tannique vibrante et tendue. L’ensemble est riche et concentré, racé, avec une profondeur de bouche dans le style propre au cru.

Un cru très demandé !!!

prix : 63,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 17/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

Un Clos Fourtet malheureusement très touché par les dommages du gel, seulement une demi-récolte !!! Mais quelle réussite ce 2017 . . . aux accents de fruits noirs et de minéralité, aux merveilleuses senteurs de violette et de tabac blond.
La fraîcheur est de mise concernant l’entrée de bouche, avec une vivacité bien présente, de la tension dans la trame tannique, l’ensemble est très pur et étiré, sa silhouette est svelte et taillée en longueur, son fruité est éclatant, avec de belles séquences de fruits noirs enrobés de chocolat noir et de moka. L’ensemble est merveilleusement réussi, conjuguant force, précision et longueur en bouche. Un Premier de St Emilion façonné pour une garde certaine !

prix : 84,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 18,5/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

Château Figeac 2017 est le fruit d’un travail Haute Couture, la récolte est moitié moindre que de coutume mais la réussite s’exprime par sa qualité avec un magnifique potentiel, de l’étoffe des plus grands millésimes. Le style Figeac à bien évolué ces dernières années, faisant la part belle au Cabernet-Sauvignon qui entre dans le Grand Vin pour 47% et délaissant les Cabernets-Francs, seulement présents pour 10%. Par contre, le Merlot contribue pour 43% à l’assemblage final du millésime. La robe se pare d’une teinte cardinale, le nez s’ouvre sur des senteurs de fruits rouges très frais, d’épices poivrées et de notes florales. Le bouquet est délicat, très subtil. La texture en bouche est d’une grande fraîcheur, le fruité est éclatant de pureté, la trame tannique habille avec élégance la texture soyeuse et veloutée ce nectar. Son gras imprègne les papilles, ses rondeurs et la belle maturité du fruit caressent le palais, tandis que la finale s’imprègne de notes minérales.

prix : 135,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé” A

Le style de Pavie est propre à son terroir ancré au coeur de cette fameuse côte de calcaire qui ne permet pas de fioritures. La minéralité marque le cru, la pureté et le ciselé des tanins affichent au vin un caractère net, précis et surtout porté sur le fruit, sur ce fruit tellement éclatant, tellement gourmand, tellement suave, riche de ses fruits noirs et jouant la carte de la séduction et du charme. Son grain de tanin est noble, sa texture est grasse et concentrée, pure, séduisante et son style filiforme en font un vin d’hédoniste. Un grand vin de calcaire, marqué par une forte présence de Cabernet-franc, 22% cette année. Un peu salin, mais tellement profond, qui au fil du temps, après quelques années de cave, sublimera vos papilles. Un tout grand Pavie.

prix : 300,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 6 bouteilles)

Ma cotation : 19/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé”

Changement de propriétaire, changement de style ! J’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à déguster ce nouveau millésime en compagnie d’une vieille connaissance, Aymeric de Gironde, ancien directeur général de Cos d’Estournel à qui l’on a confié la gestion de Troplong-Mondot ! Rassurez-vous, il n’est nullement question de faire du Cos à Troplong, mais bien de magnifier au maximum le magnifique terroir de ce Premier de St Emilion pour en retirer toute sa quintessence.
L’exercice pour le premier millésime produit est parfaitement réussi ! Le nez dévoile de jolis arômes frais de menthe poivrée, d’eucalyptus, un fumet de grillé, de toasté provenant de la chauffe de la barrique et une pointe de graphite. A souligner que la chauffe de la barrique est cette année bien maitrisée, légère et pas trop prononcée comme ce fut souvent l’habitude dans ce cru !
L’entrée de bouche est sous le signe de la fraîcheur, la texture est pleine de vie, tendue, les tanins d’une extrême précision, on y note même une certaine élégance, le fruité de grande pureté aromatique est omniprésent, on a même le sentiment de croquer de la cerise noire tellement la chair est incroyablement veloutée avec une merveilleuse sensation de soyeux et de tendreté. La finale de bouche est ponctuée par une touche saline qui prolonge la dégustation et laisse au palais une sensation de fraîcheur, un merveilleux éclat. Troplong-Mondot cette année est éblouissant par sa puissance contenue !

prix : 82,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 12 bouteilles)

Ma cotation : 18,5/20

Saint-Emilion “Premier Grand Cru classé” A

La Romanée-Conti de Bordeaux, un cru mythique, très recherché, une pépite logée sur le fameux plateau calcaire de St-Emilion, voisin direct de Bélair-Monange. Sa position unique, aux flancs de la côte calcaire favorise la maturité des raisins au levant, à la fin du cycle végétatif. Son terroir exceptionnel fait la part belle aux Cabernets-Francs, présents à 55%, apportant la fraîcheur, la droiture et la colonne vertébrale au vin, tandis que 45% de Merlot signent la texture veloutée.
Sans doute le vin le plus tendu, le plus minéral, le plus fin, doté d’une longueur en bouche qui donne l’impression de tenir l’infini au fond de son verre ! Les papilles s’imprègnent d’une fraîcheur intense, de belles notes de minéralité tapissent les papilles déposant une salinité, ensuite de la densité, du volume et du gras évoluent au travers le palais pour prolonger la dégustation. Difficile de faire mieux !

prix : 525,00€ la bouteille 0,75L (logée en Caisse de 3 bouteilles)

Ma cotation : 20/20

VOTRE VINOTHÈQUE

55, route d’Arlon L-8211 MAMER
+352 2631 1420

Du Mardi au Vendredi 10:00 ~ 19:00
Le Samedi 10:00 ~ 18:00